isoler ses combles en auvergne
Maison

Isoler ses combles en Auvergne : bénéfices et aides

Dans une habitation, certaines anomalies peuvent être de véritables sources de gênes et d’inconfort. Avez-vous remarqué que certaines pièces de votre maison se chauffent plus difficilement que d’autres ?

Ces déséquilibres thermiques peuvent aussi se manifester par la différence existant entre la chaleur régnant à l’intérieur de la maison et le froid sur le plafond. Si rien ne change en dépit de la climatisation ou des radiateurs qui fonctionnent à plein régime, il est alors grand temps pour vous de songer à améliorer l’isolation de vos combles !

Pourquoi isoler vos combles ?

Le bilan énergétique d’une maison mal isolée le souligne : des combles mal isolés coûtent cher. Il faut savoir que ce sont jusqu’à 30% des déperditions en énergie qui se font par le toit. Une bonne isolation en Auvergne (comme ailleurs) est donc cruciale pour réduire les factures liées au chauffage.

Les gains de chaleur en hiver

Les combles sont une source de perte en énergie en raison de leur grande surface de contact avec l’extérieur. Toutes les variations de température affectent donc les différentes parois, et par conséquent la température intérieure de la maison. En hiver, une bonne isolation permet d’économiser sur le chauffage en maintenant la température stable et agréable.

La fraîcheur en période estivale

En été, des combles bien isolés permettent de protéger la maison contre les grosses chaleurs. Les courants d’air chauds se trouvant en dessous de la couverture ne peuvent s’introduire dans les pièces en raison des matériaux isolants.

Comment isoler vos combles ?

La méthode d’isolation retenue dépend de la configuration et du type de la charpente.

Combles perdus

La plus répandue des techniques d’isolation des combles perdus est la pose d’un isolant directement sur le plancher des combles. Un isolant comme la laine minérale est ainsi déroulé et posé en une ou deux couches, selon l’épaisseur de l’isolant.

On peut aussi procéder par la technique de soufflage. Cette méthode rapide et économique permet de disperser en vrac l’isolant (fibres de bois, laine de roche, etc.) sur le plancher. On utilise pour cela une machine de soufflage mécanique. L’isolant emplit alors tous les interstices.

L’isolation par la technique d’épandage consiste à disperser l’isolant entre les solives. On peut se servir d’un râteau pour obtenir une hauteur égale sur toute la surface du plancher. Lorsque les combles sont difficilement accessibles, l’isolation par soufflage est plus appropriée que l’isolation par épandage.

Combles aménagés

Pour les combles aménagés, l’isolation sous rampant peut être une technique très pratique. L’isolant est aussi directement posé sur la charpente, et l’on peut en appliquer une partie sur les chevrons. Il faudra veiller à garder suffisamment d’air entre la couverture et l’isolation.

Pour réduire au maximum les pertes d’espace habitables, on peut isoler les combles par l’extérieur. Cette technique d’isolation consiste à placer les couches d’isolant entre la couverture et la voltige. Elle offre une bonne isolation phonique, et la performance énergétique est optimale.

Les grandes règles à respecter pour l’isolation des combles

Aujourd’hui, il existe une réglementation thermique bien définie qui exige une isolation minimum pour les habitations. Cette dernière doit se faire en tenant compte de facteurs comme la situation géographique du logement. On compte 3 zones climatiques en France, et à chacune d’entre elles correspond une réglementation relativement aux isolants (zone H1, zone H2 et zone H3, dans l’ordre décroissant des niveaux d’isolation requis).

Il existe une large variété de matériaux isolants pour l’isolation de la maison, et pour choisir des matériaux fiables et performants, les consommateurs peuvent se laisser guider par différentes certifications. On a par exemple la certification ACERMI association pour la certification des matériaux isolants.

Elle présente sur une étiquette la valeur de la résistance thermique (R), qui varie de 1 à 6,5. Il s’agit pour chaque habitation d’utiliser les matériaux ayant la résistance thermique la plus adaptée aux besoins spécifiques et à la zone climatique dont il est question.

Aujourd’hui, la réglementation thermique RT 2012 est valable pour l’isolation des maisons neuves, ou en cas d’extensions ou de surélévation. Le but de cette réglementation est de permettre d’obtenir des bâtiments basse consommation.

Aides/subventions pour la région Auvergne

La région Auvergne a mis en place des aides et des subventions pour favoriser les travaux d’isolation des particuliers et encourager les économies d’énergie.

Le crédit d’impôt isolation thermique offre aux particuliers de bénéficier d’un remboursement partiel des travaux d’isolation engagés et de réduire les impôts.

Sous certaines conditions définies, l’éco-PTZ permet un financement à 0% de taux d’intérêt des travaux d’isolation thermique.
L’éco-subvention de l’Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat (ANAH) encourage aussi les travaux d’isolation.

Trouver un professionnel dans la région Auvergne

Pour des travaux d’isolation de vos combles, faites appel à des artisans proches de vous dans la région Auvergne. Un installateur local qualifié et ayant une bonne connaissance des primes et aides disponibles dans votre région peut vous aider à réaliser de grosses économies en énergie grâce à des travaux aux meilleurs prix.

About the author

Related Posts